• Votre sélection est vide.

    Enregistrez les diplômes, parcours ou enseignements de votre choix.

 

Parcours Écologie et éco-ingénierie des zones humides

  • Composante

    Faculté des lettres, langues et sciences humaines, Faculté des sciences

Présentation

Ce parcours offre une formation pluridisciplinaire en écologie et environnement qui a vocation à former des gestionnaires des ressources naturelles et/ou des chercheurs capables de travailler ensemble sur la base d’une connaissance approfondie des démarches et des procédures utiles à la conduite de suivis et d’études de ces milieux.
Au delà de ces connaissances disciplinaires et appliquées, la gestion des milieux naturels demande une maîtrise des outils permettant d’appréhender les dynamiques territoriales qui hébergent cette biodiversité. Pour acquérir cette double compétence, la formation offre aux étudiants des enseignements relevant des sciences géographiques (géomatique, aménagement du territoire, dynamiques paysagères et sociétales…).
Le diplôme s’inscrit parmi les formations relevant du Pôle de compétitivité du Végétal.
La part des intervenants extérieurs est d’environ 30 %. Leurs interventions s’intègrent aussi bien dans les enseignements de méthodes techniques que d’aspects théoriques des questions socio-environnementales de la gestion et la protection des milieux humides.

Lire plus

Objectifs

La formation vise à fournir des compétences disciplinaires permettant aux étudiants :
1) d’identifier la diversité biologique tant au niveau des populations que des écosystèmes des zones humides
2) de maîtriser la dynamique de fonctionnement des zones humides.
3) de diagnostiquer les problèmes spécifiques (biologique, hydrologique et socioéconomique) liés à l’existence des zones humides.
4) d’acquérir une connaissance en matière d’aide à la décision des modes de gestion et d’aménagement de l’environnement.
Le but est de former des professionnels capables d’appréhender en complémentarité les aspects écologiques, géodynamiques, socio-économiques et juridiques de ces milieux naturels importants dans la gestion des territoires.

Lire plus

Dimension internationale

Cette formation est intégrée à plusieurs accords ERASMUS+ : avec l’Université de Würzburg (Allemagne) pour des mobilités étudiants et enseignants (intervention en géomatique), avec l’Université d’Algarve (Portugal) pour des mobilités étudiants et enseignants (intervention en acteurs et développement durable), avec l’Université d’Helsinki (Finlande) pour des mobilités enseignants (intervention en biologie de la conservation), avec l’Université de Liège/Gembloux Agro-Bio Tech (Belgique) et avec l’Université de Sherbrooke (Canada) pour des mobilités étudiants.

Lire plus

Organisation

Ouvert en alternance

Type d'alternance

Contrat de professionnalisation

Modalités pratiques en alternance en Master 2
Sélection : sur dossier, d’avril à juin
Rythme d’alternance: voir calendrier
Période de formation: M2 de septembre à septembre
Durée de formation : voir calendrier de la formation

Lire plus

Programme

Lire plus

Admission

Conditions d'accès

Public cible

Etudiant.e.s dans les domaines de l’environnement, de la géographie, de l’écologie, des sciences de la vie et de la terre

Lire plus

Droits de scolarité

S'inscrire

Et après

Insertion professionnelle

Les débouchés de la formation sont :
- les métiers de l’environnement et du développement durable : les diplômés occuperont des postes de chargé d’étude, de mission ou de projet à la fois dans le secteur public (ministère, DREAL, collectivités territoriales, Parc Naturels Régionaux, syndicats de rivière,…), ou dans le secteur privé (bureaux d’études et d’expertises, sociétés de conseil, ONG de protection et de conservation de la nature…). Les cadres pourront aussi prétendre à exercer dans des métiers d’expertises comme consultant indépendant dans les domaines du conseil à la restauration/conservation de la biodiversité (patrimoniale, cynégétique,…) et/ou de mise en place de plan de gestion environnementale des territoires.
- les métiers de l’ingénierie de l’environnement naturel : emplois de chargé d’étude, de mission ou de projet, consultants dans les secteurs de la gestion de la biodiversité, des espaces naturels, de l’eau, des activités spécialisées scientifiques et techniques (secteur privé et public), du tourisme-loisirs… en France ou à l’étranger. Les cadres formés conduiront des études et des projets scientifiques et technico-économiques autour de la gestion des espaces naturels, de la biodiversité. Ils seront à même de travailler à l’intérieur des zones de conservation mais aussi sur les territoires agricoles enclins à gérer la biodiversité (chambre d’agriculture, ONF, ONCFS, fédérations de pêche, fédérations de chasseurs, …).
- les métiers de la recherche et de l’enseignement : doctorat, ingénieurs de recherche et d’étude dans les domaines de l’écologie et du fonctionnement des écosystèmes (emplois publics à l’université et/ou dans les EPST, mais aussi dans les services de l’Etat ou de l’industrie, R&D Bureau d’études, sociétés de conseil).

Lire plus
  • Ajouter à la sélection

    Vous avez formations et cours sauvegardés